image002.png

Accueil   Actualité en ‘Brèves’   Histoire   Concerts   La vie de la chorale   Répertoire   Discographie  

Revue de presse   Contacts   Interne choristes (mot de passe)


Histoire de l'EVL

Créé en 1963, l'Ensemble Vocal de Lyon a cinquante ans, un demi-siècle...

L'événement n'est pas banal : rares sont les associations culturelles indépendantes de toute tutelle qui affichent une telle longévité.

Cela tient bien sûr à son objet social, le chant choral,

une passion partagée par beaucoup qui trouvent, dans cette pratique, matière à leur développement personnel. Mais cela tient avant tout à Guy Cornut, chef charismatique qui a créé et dirige l'ensemble depuis le début.

 

Guy Cornut, son fondateur : la passion de la voix

 

Médecin-phoniatre réputé, Guy Cornut cherche depuis toujours à partager son savoir et sa double compétence.

Il a été chargé de cours à la faculté de Musicologie et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.

Il continue une activité importante de conférencier et de pédagogue dans des stages sur la voix, en particulier pour les chanteurs.

Il est l'auteur de divers ouvrages dont " La voix " dans la collection "Que sais-je ?".

Guy Cornut est enfin un compositeur talentueux.

Son dynamisme hors du commun, sa volonté d'aller sur de nouveaux chemins musicaux, sa créativité de compositeur, sa recherche

permanente de la qualité vocale donnent à son Ensemble Vocal de Lyon une évolution constante qui lui fait traverser le temps.

 

Depuis 2004, il a composé et fait interpréter par son ensemble diverses œuvres pour chœur et solistes. 
Les compositions de Guy Cornut ont toujours reçu un excellent accueil de la part du public lors des concerts de l'Ensemble Vocal de Lyon.

 

 

l'EVL : un ensemble dynamique et novateur

Formé d'une cinquantaine de chanteurs amateurs auxquels il est demandé un investissement personnel important, cet ensemble s'est rapidement ouvert aux oeuvres pour choeur et orchestre, d'abord grâce à sa collaboration suivie avec l'Orchestre de Chambre National de Toulouse sous la direction de Louis Auriacombe, puis avec diverses formations orchestrales, baroques, classiques, romantiques ou contemporaines, selon la nature des partitions interprétées.

Parmi les principaux oratorios donnés au cours des quinze dernières années, citons les Passions selon St. Matthieu et selon St. Jean ainsi que l'Oratorio de Noël de J.S. Bach, le Requiem, les Vêpres d'un Confesseur et la Grande Messe en Ut Mineur de W.A. Mozart, Un Requiem Allemand de J. Brahms, le Messie de Haendel et le Requiem de G. Fauré. L'Ensemble Vocal de Lyon a également créé et enregistré des oeuvres inédites : Laudate Dominum de M. Corrette, Victoria Passionis Christi de Foggia, Te Deum et Miserere de F.S. Giay ainsi que plusieurs oeuvres qui lui ont été dédiées par le compositeur lyonnais Joseph Reveyron : La Dormition, Le Chant des Générations et Les Temps de l'Avènement.

Depuis une douzaine d'années, l'Ensemble Vocal expérimente avec succès deux formules originales : les concerts avec "mise en espace" et les concerts avec choeurs de foule.

Dans le premier cas, les oeuvres qui s'y prêtent sont données en collaboration avec des professionnels du spectacle et comportent jeux de scène et jeux de lumière appropriés. C'est de cette manière qu'ont été interprétés notamment : Didon et Enée et King Arthur de H. Purcell, la Danse des Morts de H. Distler, Elias et Paulus de F. Mendelssohn et les Scènes de Faust de R. Schumann.

L'autre idée originale est d'associer le public à l'exécution de certaines oeuvres ; c'est ainsi que des chanteurs non permanents ont renforcé l'effectif du groupe non seulement pour interpréter les chorals de la Passion selon St. Jean et de l'Oratorio de Noël mais aussi pour participer à certains choeurs de la Messe en Si, du Messie et même de Paulus et des Scènes de Faust. Quand on connaît le niveau d'exigence de Guy Cornut, cette expérience a pu paraître une gageure. Elle fut un succès grâce aux efforts consentis par tous; elle a permis surtout de faire partager à de nombreuses personnes cette "découverte" passionnante d'une oeuvre de l'intérieur. Ajoutons que les cours d'interprétation donnés par le baryton Philippe Huttenlocher dans le cadre de la préparation des ces concerts ont beaucoup contribué à leur succès.

On peut entendre l'Ensemble Vocal de Lyon plusieurs fois par an, le plus souvent au Temple des Terreaux, au Grand Temple du Quai Victor Augagneur ou à l'Abbaye d'Ainay. Il existe aussi de nombreux enregistrements que l'on peut se procurer au siège de l'Association, 90, rue Boileau, 69006 Lyon. (voir Discographie)

L'Ensemble Vocal de Lyon a fêté son cinquantième anniversaire en donnant deux concerts à l’Abbaye d’Ainay les 22 et 25 novembre 2013, avec au programme : le Messie de G.F. Haendel.

Le 2 juin 2016 Guy Cornut a dirigé « le Messie » de Haendel pour son concert d’adieu : il a transmis la direction musicale de l’Ensemble Vocal de Lyon à Blandine Ligneau qu’il  a choisie pour lui succéder.